A la rencontre du Castor Astral…

L’histoire : c’est la rencontre aussi improbable qu’inattendue de deux individus Marc Torralba et Jean-Yves Reuzeau, qui travaillent ensemble depuis 35 ans à la publication de livres de poésie ou de musique…

Jean-Yves est devenu un biographe incontournable de Jim Morrison, et étrangeté de la vie : quelque temps plus tôt j’étais au Père Lachaise voir sa tombe …

Bref, Le Castor Astral est une maison d’édition, et non, ce n’est pas un animal qui voyage dans les étoiles, non, non…

J’ai donc appris ce qu’était un diffuseur… mais aussi, comme dans tout corps de métier qui se respecte les créateurs contre les commerciaux… Bêtes noires que ces commerciaux !!!

Mais rude loi du marché …

On est obligé de passer par eux…

Les débats ont été vifs sur ce thème et pour ma part, j’ai trouvé ça marrant, qu’on soit dans une banque, une association ou une administration, il y a le front ou back office, les administratifs contre les commerciaux, les techniciens contre les commerciaux, et etc, et etc …

Éternels débats…

J’ai compris que Wikipédia n’est pas LA vérité.

Si Wikipédia dit que les cochons volent et bien non, ils ne volent pas forcement !!!

J’ai appris ce qu’était un trickster, sorte de farfadet, cyclothymique, comme le yin et le yang, ce fripon farceur est un esprit qu’on ne peut pas gérer…

J’ai appris que le présent de narration  a un côté intime, et a moins de profondeur dans le récit que le passé simple ou le passé composé… et qu’il faut être brillant si on veut l’employer… Ce n’est donc pas pour moi… pas encore… Le souvenir et la mémoire…

J’ai rencontré une artiste dont les dessins font penser à de l’héroic fantaisie : Maud Chalmel…

La galerie de Véra Ansellem….

Ici plus de Gagosian…

Ici, on est dans le vrai…. « Être artiste, c’est inventer sa vie » et Véra a su le faire : Il y a 3 ans et des poussières… elle a choisi d’être galeriste pour notre plus grand plaisir !!

Et, si je vous l’ai pas dit, elle resplendit, elle est belle, ce qui ne gâche rien… Mais j’ai oublié de faire une photo…

Tant pis… Mais j’en ai trouvé une …

C’est mon coup de cœur de ce mois de février….

Ce mois-ci 5 artistes se partagent l’espace,

 

Il y a Xavier Devaud, c’est lui qui a croqué les acteurs de
Les Liaisons dangereuses, qui se jouent actuellement à l’Atelier… (Voir mon article à ce sujet)

Ces dessins crachent d’intensité, c’est un enchevêtrement de corps, de traits, serrés les uns contre les autres qui se tiennent chauds, il entremêle les corps ou les sépare … et cette séparation crée le vide, qui parfois dérange à côté de ces corps si serrés…..Il crée une intimité riche en  émotion.

 

Il y a Arnaud Franc, une émotion vraie et franche et …contradictoire….

Ses corps sont structurés et déstructurés, une lame de couleur traverse mon corps… c’est violent, fort et intense et vif et compact et extrême… (Décidément, il faut que je m’achète un dico sur les synonymes :-))

 

Il y a Hélène Loussier, proche du rêve…

Il y a Alain Husson-Dumoutier, travail du sable et de la couleur….

Il y a Philippe Massis, peintre exigeant et peinture protéiforme….

Je ne suis pas critique, aussi je ne sais pas forcement trouvé les mots qu’il faut… ce dont je suis certaine, c’est qu’il y a des moments de fortes émotions, et c’est ce qu’il s’est passé chez Véra…

Quelques liens :

http://www.galerieveraamsellem.com/expo.htm#

http://www.dailymotion.com/video/xcygn2_performance-xavier-devaud_creation

http://www.arnaudfranc.com/arnaud_franc/presentation.html

http://www.loussier.net/

http://www.philippemassis.com/Massis/info.html

http://www.husson-dumoutier.fr/

Ça se passe au 48 rue du Roi de Sicile, 75003 Paris, à partir de 11h du mat…

le rêve….

Anaïs Nin a dit :  » les rêves sont nécessaires à la vie »

 

 

 

Constantÿn Huygens a dit : « La vie est un rêve, mais rêver n’est pas vivre.  »

 

 

Duc de Saint-Simon a dit : « Une idée sans exécution est un songe.  »

 

 

 

William Shakespeare a dit : « Nous sommes de l’étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil.  »

 

 

 

On dit que le rêve est le contenu psychologique de nos envies de demain ….On dit qu’on cherche à élucider notre lendemain en l’éclairant de nos rêves….

« L’oiseau en cage rêvera des nuages.  » Proverbe japonais

Il n’y a pas d’exposition sur le rêve… cette année, du moins pas encore … Mais il y en avait une l’an dernier …………

Ce post est dédié à tous les rêveurs qui se transcendent pour réaliser leurs rêves …



Les gallery and Cie… La Gagosian

Je vu pour vous….et on nous prend pour des quiches…Je ne sais pas encore si je ne devrais pas faire des rubriques spéciales??? Des rubriques comme j’ai testé pour vous ….radin chic ….portraits de femmes…Mais bon ….


Revenons à la Gagosian Gallery, l’art et le commerce, l’art et le marketing … et les hautes sphères d’un commerce juteux et que je ne cautionne plus car dépasse mon entendement….Je m’explique : DAMIEN HIRST à la Gagosian Gallery.


Le concept est intéressant : c’est une exposition mondiale, elle est dans les 11 espaces de la Gagosian Gallery, et les pièces exposées sont essentiellement prêtées par des collectionneurs, musées ou autres.

Le thème de l’exposition  sont les pois, mais là où Kusama déclenche émotion et sensualité, ici ce sont des pois colorés qui évoquent le monde médical et aseptisé mais là pas de lyrisme, pas d’émoi, de trouble…..


Il parait que son crâne « For the love of God », (en platine et avec plus de 8000 diamants) vendu en 2007, a été acheté par un groupe d’investisseurs dont il faisait parti, pour que sa cote ne s’effondre pas….

Tout ça pour dire que bof bof bof, ça me laisse indiférente …..C’est comme Gursky : est ce que l’on se rappellera d’eux dans 200 ans ?

Jane Evelyn Atwood…Love …

Il y a prescription puisque l’expo était en 2011….. :)))

Jane Evelyn Atwood était en 2011 à la MEP, elle a un regard engagé et militant, parfois violent mais tellement vrai….

Ma photo préférée est LOVE, et « ne coûtent que 12000€ ». Un galeriste de Paris Photo me l’a affirmait en complétant  que « c’était peu cher et facilement négociable », hum….sans commentaire….

Love n’est pas une photo très engagée, mais n’atteint pas le record de  Gursky, avec Rhein II, la  photo la plus chère du monde… soit 4,34 millions de dollars (environ 3,18 millions d’euros).

Diane Arbus au Jeu de Paume ….

DERNIERS JOURS……Jusqu’au 5 février 2012…..

Diane Arbus s’inscrit dans un courant photographique de style documentaire et urbain. Elle s’impose dans un style qui lui est propre la photo rectangulaire….
Elle réalise son premier travail intitulé  « American Rites, Manners and Customs » grâce à une bourse. Ce sont essentiellement des portraits d’inconnus, qui montrent le train-train quotidien des américains des années 60…
Elle a marqué véritablement son époque en mettant mal à l’aise le spectateur, en lui rappelant ce qu’était identité et unicité de l’être humain …
Il semble que Stanley Kubrick s’est d’ailleurs inspiré du cliché des jumelles pour les créer dans Shining :

Pour ma part, je préfère le travail de Jane Evelyn Atwood….

http://www.exponaute.com/expositions/607-diane-arbus/

http://www.jeudepaume.org/index.php?page=article&idArt=1498&lieu=1

Ma copine Louisette…

Quand elle vient à Paris, c’est un vrai bonheur….
Elle est toujours de bonne humeur, et elle vient à Paris une fois par mois,  et ça signifie théâtre, expo, galeries….
Nous arpentons les trottoirs de la ville et déambulons dans les rues de Paris…
Elle est toujours pleine de vie, de vitalité, et chaque fois je la redécouvre, elle est beaucoup plus intelligente qu’elle ne le laisse paraître et ce n’est pas une quiche… (Voir Causette : http://www.causette.fr/)
Elle est très pointue en matière d’art contemporain et pourtant elle se refuse à dire qu’elle est une intellectuelle….
Quand elle vient à Paris, elle a étudié avec attention Télérama et Le Monde, pour savoir ce qui se passe à Paris, faire l’itinéraire, avec les priorités à découvrir, elle note tout ce qu’il y a d’intéressant  à faire ou à voir à Paris avec dextérité, un vrai moment de bonheur, et moi, je me laisse faire, je suis…
Elle est toute petite, une lilliputienne, et  a un grain de beauté sur son pied à coté de l’ongle de son gros orteil.

C’est bizarre de la décrire comme ça, mais quand je pense à elle je pense toujours à ses jolis pieds, bronzés l’été dans ses claquettes… On va croire que je fétichise les pieds, non pas du tout !!!
Mais parfois, vous vous souvenez des gens par un détail anodin, particulier et rend unique votre amie…
Dans nos flâneries, nous avons découvert la rue St Claude, dans le 3ème, des tas de galeries, plus ou moins branchées, avec des croûtes ou de véritables d’œuvres d’art… Des artistes connus et d’autres moins connus ou encore certains qui resterons à jamais au fonds d’une pièce poussiéreuse…. (Nous ne sommes pas critiques d’art, alors on fait semblant…très drôle….)
Mais le plus drôle, c’est de rencontrer quelqu’un de sympa et de refaire le monde ….sous la pluie….
La dernière fois, nous avons traversé Paris du haut des Champs  au bas de la Place des Vosges…. C’est décidé,  je vais m’acheter des chaussures confortables pour marcher sur les pavés parisiens sans y laisser un talon……….

Louis José Houdé…au Point Virgule

Il est drôle, canadien…

Il m’a fait rire mais rire … Il est au Théâtre du Point Virgule, c’est une très bonne scène parisienne où passe des comiques qui sont devenus des noms par la suite…

Il ne faut pas hésiter, allez-y…Le quartier est top, en plus, ce qui ne gâche rien !!  Dans cette rue, il y a une friperie de folie, free’p star… pas cher et cool pour une soirée…

Revenons à notre héros : il est donc canadien, connu chez lui, si j’ai bien compris environ 50 000 personnes ont vu son dernier show… le dernier et environ 300 000 le premier…et moi je ne connaissais pas…

Pour ses bons mots : le malabar lui donne la migraine…la détristeuse lui fait oublier sa dernière aventure sexuelle, les Pâques, (Poques : j’ai eu un peu du mal sur la prononciation!!) les poules qui font pok pok et celles des anglais cot cot d’où le malaise entre francophone et anglophones!! Hilarant!!!

Évidemment  à replacer dans le contexte, il a beaucoup d’interactions avec le public quand celui-ci ne lui fini pas ses répliques … Je n’ai pas tout mémorisé mais c’est drôle..

Quelques autres expressions : si on va beurrer épais = si on va l’annoncer aux médias….

m’accoter au bar = m’approcher du bar…

http://www.louisjosehoude.com/

Le Point Virgule, 7 rue Sainte Croix de la Bretonnerie, 75004 Paris

Les liaisions dangereuses à l’Atelier…

Mise en scène John Malkovich, C’est beau, émouvant, drôle, étonnant, classieux…et encore encore …

Les décors sublimes, les costumes, présents et passés, intemporels…les lumières tenues, légères, mobiles….

et les acteurs …

Yannik Landrein est un acteur efficace et reprend le rôle de Valmont avec conviction et crédibilité sous la main de Valmont lui-même…

Et Jina Djemba, inattendue dans sa voix….

et Lola Naymark, véritable rousse, qui s’effeuille librement et si sensuellement…

Mais moi, j’ai flashé sur Julie Moulier… Elle a la Voix, qui porte,  qui faut, elle est belle,  sublime, et ce rôle la transcende….

Elle est magnifique (et je lui ai dit sur son mur, je commence à comprendre Facebook!!Hihi!!…)

Toute le pièce est un morceau de choix…

Je vais souvent au théâtre, d’ailleurs, c’est pour cela que j’ai peu écrit ou quasiment pas cette semaine … mais là on assiste à LA PIÈCE!!!!  Au risque de passé pour une fan, j’assume ce choix, beaucoup de compositions sur de textes existants sont fades et on les voit puis on les oublie bien vite…

Là, je sais que je n’ai qu’une envie  : c’est d’y retourner…

 

 

A vos agendas..

LES LIAISONS DANGEREUSES
Théâtre de l’Atelier
1, place Charles Dullin
75018 ParisRÉSERVATIONS : 01 46 06 49 24

ZOOMER

Représentations du mardi au samedi à 20h, matinées samedi et dimanche à 16h

Genre: Certaines scènes peuvent heurter un public jeune

Auteur: D’après Choderlos de Laclos . Adaptation pour le théâtre Christopher Hampton – Version française Fanette Barraya

Mise en scène: John Malkovich

Équipe technique:
décor : Pierre-François Limbosch
costumes : Mina Ly
lumières : Christophe Grelié
musique : Nicolas Errèra
maître d’armes : François Rostain

Avec: Sophie Barjac, Jina Djemba, Rosa Bursztejn, Lazare Herson-Macarel, Mabô Kouyaté, Yannik Landrein, Pauline Moulène, Julie Moulier, Lola Naymark.

Le festin pas bête…

La pause philo de Madame Figaro….
Stupéfaction!!
Certains supermarchés jettent leurs denrées périssables imbibées d’eau de javel!
Un crime en regard de la pauvreté qui s’accentue dans un pays comme le notre où tout le monde devrait manger à sa faim …
La supérette, à coté de chez moi fait un tas à coté de sa poubelle, et les gens du quartier le savent, connaissent l’heure du dépôt, c’est l’empoigne, mais il y a de plus en plus de monde…
C’est triste, hein ?
C’est révoltant (mon âme militante revient…) que dans notre beau pays où il y a toutes les cuisines du monde qui se côtoient, où la gastronomie est reine, où la jouissance de déguster  un bon petit plat me fait rêver… Et bien, dans ce pays, certains ne peuvent satisfaire leurs besoins primaires comme se nourrir…
Je n’ai pas beaucoup d’humour sur ce sujet, ou je n’ai pas le talent pour le raconter de façon humoristique, mais ça ne me fait pas du tout rire…Ce post est plutôt triste…

Manger, c’est partager, mais sous quelles conditions?

Inégalités

Le niveau de vie des plus modestes baisse

L’expo Beauté, morale et volupté dans l’angleterre d’Oscar Wilde…

Je sais, ce n’est plus vraiment d’actualité, tout le monde s’est précipité pour la voir mais elle se termine le 15 janvier …donc si vous n’y êtes pas allez, et bien allez-y…

Vers la fin du XIXème siècle, les Préraphaélistes, avec son chef de file Gabriel Dante Rossetti, Edward Burne-Jones et William Morris, James McNeill Whistler, John Everett Millais, Maddox Brown,  Oscar Wilde (dont j’ai vu la tombe dernièrement !) crée un mouvement avec pour idée centrale l’idéal de beauté. Ils veulent tous échapper aux carcans de la vie élisabéthaine, qui se meurt…

Ils ont tous cette quête du beau, de la passion, quelque soit leur mode de communication, poésie, architecture, arts décoratifs, de la mode…
Leur femmes sont belles, surtout Jane Morris, muse de Rossetti, ou Elisabeth Siddal,  les drapées sont chatoyants et lourds de décorations, les théières sont opulentes, les dandys au plus haut de leur panaches…

C’est une forme de sensibilité, de sensations extraordinaires, toute cette galerie de personnages est attachante,  dans leur quête d’absolu, plein de mélancolie…Et les vers ou bons mots de Wilde sont à déguster… Revenez sur vos pas si vous en loupez un!!

Le prix de l’amour

U-poesis

***

Photo : Alex Giudice – The pride of love

Et tout à coup, le temps d'un court instant je suis effroyablement triste Tu es belle et drôle et sensée Ta peau est dorée comme un trésor exotique Et ton sourire est un havre de paix Tu es le plus beau présent que la vie ait pu me faire Tu ne suis pas le chemin des troupeaux Sans t'obstiner en sens inverse Et tu ne t'effraies pas de mes propos de soi-disant poète Parfois brumeux, singuliers et contradictoires Que tu acceptes ou réfutes avec bienveillance Bref, tu es là, pour moi, comme une apparition de mon âme sœur Et nous parlons de toute autre chose On est à table tous les deux et morts de rire Tandis que me traversent ces idées Et du coup, je me sens terriblement heureux avec toi et surtout horriblement veinard Qu'est-ce que j'ai bien…

View original post 108 mots de plus

La question est : qu’est ce qui interesse mes lecteurs?

Bonne question à laquelle je n’ai pas encore de réponses …

J’écris pour vous qui ne me lisez pas encore et pour moi, parce que finalement j’aime écrire ….

Évidement, je ne suis pas Marguerite Duras, ou Jane Austen, Mais je peux faire des fiches de lecture…

En attendant, je vais vous parler de celui-là, les critiques sont unanimes… aussi, je l’ai commandé sur Amazon, (bien sur, c’est tellement plus facile… pourtant j’aimais bien les librairies….)

C’est une histoire de peoples, et comme mes peoples ont tous plus de 200 ans, je m’actualise….

J’ai envie de lire ce livre car Anne Wiazemsky a refusé les diktat de sa vie bourgeoise pour faire ce qui lui tenait à cœur…

Aurais-je le même courage?

Kusmi Tea

Ce week-end, dans le Figaro, il y avait un article intéressant sur Kusmi Tea :
La maison a été fondée en 1867 à Saint-Pétersbourg par Pavel Michailovitch Kousmichoff  et devient fournisseur officiel de thé de la cour des tsars. Fuyant la révolution de 1917, la maison s’installe à Paris avant d´ouvrir, au fil des années, des succursales à Londres, à Zagreb, à Berlin, à Moscou, à New York et à Constantinople.

La maison a changé plusieurs fois de propriétaire.

Elle est actuellement la possession de la famille Orebi (présente sur le marché du thé depuis 1935 lorsqu’elle obtient l’exclusivité française de l’importation de thé du Vietnam. Sylvain Orebi est actuellement le gérant.

Mon préféré est l’Anastasia :
C’est un mélange de thés noirs de Chine et de Ceylan aromatisés à la bergamote, au citron, et à la fleur d’oranger. C’est un hommage à la Grande Duchesse Anastasia Romanov, fille du Tsar Nicolas II, mystérieusement disparue en 1918.
J’aime ce coté romantique du thé en plus de la couleur violette de la boite …..

Tout de suite après, j’aime Bouquet Vert :
C’est un thé vert de Chine aromatisé à la bergamote, aux agrumes et aux fleurs, aussi….

Mais les confrères sont sympas aussi :

Le grand Earlgrey de Mariage frères : C’est un thé de Ceylan au grand parfum de bergamote, avec des pointes blanches.

 

 

Betjeman and Barton : Le thé blanc Paï Mu Tan est frais et fruité. La bergamote y est délicate.

 

 

 

Il est clair que j’aime la bergamote…

Taxe Tobin : GRE GRE GRE …..

Je vous l’ai dit? Je sors d’une Banque…

L’économie, même si je suis un acteur insignifiant m’a toujours interpellé…

Et nous voila donc dans un coup de pub pré-campagne , dont le président mesure-t-il l’enjeu? Oui, certainement …

Que risque-t-il à perdre? Moins que notre économie, certainement…

La taxe Tobin est une bonne idée à condition que toutes les places financières le fasse.. Montrer l’exemple sans suiveurs…. faut pas rêver…

Pour ne pas être une quiche :

La taxe Tobin, suggérée en 1972 par James Tobin, consiste en une taxation des transactions monétaires internationales afin de ne plus inciter à la spéculation à court terme. Le taux choisi serait faible, de 0,05 % à 1 %.
Cette taxe aurait un intérêt pour limiter les mouvements de court terme sur les monnaies mais ne doit pas être interprété dans une logique altermondialiste.
Elle est cependant critiquée par la large majorité des économistes financiers.
De plus, une telle taxe serait facile à contourner.

Références :

http://www.lexpress.fr/actualite/economie/taxe-tobin-un-mauvais-coup-pour-l-economie-francaise_1069316.html

http://local.attac.org/rhone/IMG/pdf/doc-24.pdf

Ma balade au Père Lachaise…

La  Tombe de Jim Morrison :
Nous n’avons mis qu’une heure pour la trouver! Ah bravo!
La prochaine fois je m’organise mieux, je prends un guide avec la liste des tombes on fera une balade de deux heures mais au moins efficace…
Cette tombe est assez quelconque, ce n’est qu’une stèle de marbre gris … Je m’attendais à une sculpture, mais j’ai appris que le buste de Mladen Milkulin a été volé…il y a longtemps…
Puis nous avons vu celle d’Oscar Wilde, là c’est de l’art nouveau, mais des  plaques de verres de deux mètres de haut nous séparent du monument, et fait étrange : des  marques de rouge à lèvres salissent les parois de verre !!!!  Hum, c’est bizarre de vouloir montrer son admiration ou son attachement à quelqu’un qui est mort…J’ai toujours été surprise par ce phénomène qui fait penser que le mort est toujours avec nous….
Je suis peut-être plus romantique mais la tombe de l’écrivain du portrait de Dorian Gray m’a plus émue…

Continuons par ce que j’aime le plus  : manger!!

En sortant du Père Lachaise, avant de reprendre le métro, à la Brasserie du Rond Point, Les crêpes sont excellentes…Au Nutella, bien sur! et en plus, il y a la dose qu’il faut… Quand il fait froid c’est divin …

VIVRE …PARIS….

Génial…  Je viens de découvrir un nouveau magazine…

Il y a de bonnes adresses…..

Il y a un dossier sur les patissiers Parisiens, le sucre va me tuer, un jour… peut être… :

Philippe Conticini, qui a une boutique rue du Bac, mais fourni le Coutume Café : Allez-y, c’est bio, beau, bon, pour les femmes qui ne veulent pas grossir, pour les moment intenses, d’un café ou cappuccino de rêve, à déguster sur le pouce ou comme ça, pour rien, pour le plaisir, pour l’envie, pour une goutte de pur bonheur…*

Sadaharu Oaki, que j’ai découvert dans un restaurant japonais marseillais, j’étais venu à Paris exprès pour le rencontrer… un instant suspendu…  toute l’Asie et l’Europe dans un gâteau légèrement vert… tendre… et passionné!**

et j’ai envie :

  • de voir l’exposition de la Galerie Métropolis, avec le Bébête show de Delphine Gigoux-Martin,
  • aller au Père Lachaise, et voir la tombe de Jim Morrison, pourtant je ne suis pas une groupie!( ça se dit encore goupie?)
  • pousser la porte de La Bellevilloise, au 19/21 de la rue Boyer dans le 20ème…***

Je vous raconterais la suite… je n’ai pas fini de le lire et en attendant je vais au Père Lachaise….

les adresses : à mon avis, je vais devoir réfléchir à l’organisation de toutes mes adresses sur une page spéciale!! et puis investir sur un ipad !!

*Philippe Conticini :http://www.lapatisseriedesreves.com/

Coutume : http://www.coutumecafe.com/

**http://www.sadaharuaoki.com/boutique/paris-fr.html

***http://www.labellevilloise.com/

Kusama : derniers jours……..

Allez courez…..
Il ne reste que quelques jours………..
Yayoi Kusama
Centre Pompidou…
Elle est Miss Dots, she is so cute her painting was so brillant, so bright …
C’est une artiste avec une obsession : les pois, les points…
Ses expérimentations reposent sur une pratique insistante et continue, … Elle me fait penser à Louise Bourgeois et ses spiders and  ses « fillettes »…

Marilyn

Oui, je sais … je suis accro!!

Que voulez-vous, Marilyn et moi c’est une histoire d’amour, je suis une fan , je l’ai toujours été….

et Je dois faire partie de ces milliers d’inconnus…. qui l’aiment .. et tant mieux …

Et maintenant en plus d’être belle, on découvre qu’elle a un cerveau!!

C’est trop fort!! Blonde et avec un cerveau … non mais franchement les gens sont parfois d’un crétinisme….

Je crois sincèrement qu’elle avait peur, peur de nous les femmes, qui à son époque avaient le cerveau formaté par l’homme …

Elle disait : « les femmes ont l’air sévère et critique, inamicales et froides en général…  »

Oui, c’était sans doute vrai… trop belle ….