L’expo Beauté, morale et volupté dans l’angleterre d’Oscar Wilde…

Je sais, ce n’est plus vraiment d’actualité, tout le monde s’est précipité pour la voir mais elle se termine le 15 janvier …donc si vous n’y êtes pas allez, et bien allez-y…

Vers la fin du XIXème siècle, les Préraphaélistes, avec son chef de file Gabriel Dante Rossetti, Edward Burne-Jones et William Morris, James McNeill Whistler, John Everett Millais, Maddox Brown,  Oscar Wilde (dont j’ai vu la tombe dernièrement !) crée un mouvement avec pour idée centrale l’idéal de beauté. Ils veulent tous échapper aux carcans de la vie élisabéthaine, qui se meurt…

Ils ont tous cette quête du beau, de la passion, quelque soit leur mode de communication, poésie, architecture, arts décoratifs, de la mode…
Leur femmes sont belles, surtout Jane Morris, muse de Rossetti, ou Elisabeth Siddal,  les drapées sont chatoyants et lourds de décorations, les théières sont opulentes, les dandys au plus haut de leur panaches…

C’est une forme de sensibilité, de sensations extraordinaires, toute cette galerie de personnages est attachante,  dans leur quête d’absolu, plein de mélancolie…Et les vers ou bons mots de Wilde sont à déguster… Revenez sur vos pas si vous en loupez un!!

Publicités